klasztor

L’ancien groupe des couvents cistérien et bénédictin

Le premier couvent des cisteriennes sur la terre polonaise avait été construit en 1203 à Trzebnica en Silésie. En 1235, on avait fait construire le couvent à Żarnowiec et c’est qu’en 1266, que les cisteriennes étaient ammenées à Chełmno. Dans la première moitié du XV – ème siècle, les cisteriennes ont quitté le couvent qui dans des années 1429 et 1438, a été occupé par des bénédictines. Magdalena Mortęska était entrée au couvent en 1579 avec des autres compages. Elle était vite devenue l’abbesse et elle dirigeait le couvent jusqu’à l’an 1631. Elle avait changé la règle des bénédictines polonaises en transformant le couvent du couvent de la contemplation en couvent de l’éducation. Elle était la première qui avait créé l’éducation pour les femmes. L’activité du couvent des bénédictines avait été interrompue en 1821 et en 1822 le couvent avait été repris par des Soeurs de la Miséricorde qui le gèrent jusqu’au aujourd’hui. Le groupe des couvents avait été construit au détour du siècle XIII et XIV-ème à proximité de la forteresse teutonique nommée la tour de Mściwoj ( Mestwin ), près des murs de la ville, au-dessus du talus escarpé de la vallée de la Vistule. Le complexe comprend les bâtiments de l’hôpital et du couvent, les jardins et l’église situés dans la partie du nord. Une grande recontruction et l’aggrandissement du groupe des couvents avaient eu lieu à la fin du XIX – ème siècle .
La tour de Mściwoj ( Mestwin ) du XIII – ème siècle se trouve dans la partie du nord-ouest. C’est le reste du siège du commandeur de l’Ordre Teutonique qui jouait aussi le rôle de la tour d’observation. C’est une construction en brique, quadrilatérale , avec une salle au premier étage fermée par une voûte croisée d’ogives.

pm042

L’église du couvent de Saint Jean Baptisseur et Jean Evangeliste

L’église est une construction des salles de deux étages qui sont partagés par une tribune pour des religieuses couverte par une voûte étoilée. Le portail du sud en pierre, de l’an 1619, de la provenance néerlandaise et de Gdańsk est digne d’attention. A l’intérieur, il s’y trouve une polychromie gothique de la moitié du XIV – ème siècle, découverte en 1932, le plateau du tombeau d’Arnold Lishoren de l’an 1275 faite en pierre calcaire noire, un grand cricifix, aujourd’hui la sculpture de Jésus-Christ au tombeau de l’environ 1380. Parmi les vestiges de la renaissance, les plus dignes d’attention sont “le parapet de la tribune pour des religieuses, le groupe des stèles de l’environ 1597, le prospectus de l’orgue de l’an 1619 ainsi que la chaire de l’an 1597. Les autres éléments de la décoration de l’église se sont l’autel principal du baroque et les autels latérals du détour du XVII et XVIII – ème siècle. Les tableaux du XVII- ème siècle sont aussi très précieux, p.ex. La piéta du cercle de Saint Bartłomiej Strobel, le portrait de l’abbessse Magdalena Mortęska.

 

kaplica-sw-marcina

La Chapelle de Saint Martin

C’est le plus récent vestige gothique de Chełmno de la moitié du XVI – ème siècle. Une construction en briques, des salles, contruite sur le rectangle avec une très intéressante façade frontale. Elle avait été renouvellée dans des années 1936 – 1938 et en 2005.

 

 

 

 

 

 

kosciol-swietego-ducha

L’église de Saint Esprit

L’église avait été construite vers des années 1280 – 1290. Premièrement c’était une église d’hôpital dirigée par le couvent des Duchaki, depuis l’an 1694, le bâtiment appartenait à la Congrégation des Soeurs de la Miséricorde. En l’an 1828, elle avait était partiellement échangée en stock militaire. Au début de XX – ème siècle, on lui avait rendu la fonction religieuse. C’est un bâtiment en briques de salles avec une tour quadrilatérale de la partie ouest. Son intérieur est couvert par une voûte en berceau qui date du XVIII – ème siècle. Sur des murs, il y a des polychromies gothiques, découvertes lors des travaux de la reconstruction en 1937 qui datent du XIV et XV – ème siècle. La dernière restauration de l’église avait eu lieu en 1995.
L’église de Saint Esprit est un lieu de la présentation de l’acquis du Choragiew Ziemi Chełmińskiej ( Drapeau de la Terre de Chełmno ), qui, de même que, le Groupe des Chevaliers de Chełmno fait populariser des idées de la chevalerie et les traditions de la culture chevalière médiévale mais aussi les valeurs historiques, culturels et touristiques de Chełmno et de la terre de Chełmno.

 

 

kosciol-sw-jakuba-i-sw-mikolaja

L’Eglise de Saint Jacob Aîné et Saint Nicolas (postfranciscaine)

L’église avait était érigée pour l’ordre franciscain qui y était ammenè en 1258 et dans les mains de qui, elle avait restée jusqu’à la casation de l’ordre en 1806. La construction durait du XIII – ème siècle jusqu’au XIV- ème siècle, où on lui avait définitivement donné la forme de la pseudobasilique. En 1739, on avait fait des peintures murales et en 1751 on avait fait bâtir la chapelle qui existe jusqu’au aujourd’hui. Dans des années 1822 – 1828, l’église avait était transférée à la Congrégation des Soeurs de la Miséricorde. Depuis l’an 1859, l’église avait été utilisée en tant qu’une église collégiale. L’église se compose de deux parties principales du corpus de trois nefs ( de longeur de 28 mètres ) et un choeur fermé étroitement ( de longeur de 24 mètres ). La voûte du choeur est croisée d’ogives, et du corpus elle est étoilée. Les riches décorations de l’église ont été transférées dans des autres églises et au XIX – ème siècle, l’église a réussi une décoration neogothique avec un autel, une choeur et une chaire. Les bâtiments du couvent avaient été défaits lors de la première moitié du XIX – ème siècle.

 

kosciol-garnizonowy

L’église du garnison de Notre-Dame de Częstochowa

Erigée dans la moitié du XIX – ème siècle. C’est une construction neoromane, d’une seule nef avec un court choeur et une tour de front.

 

 

 

 

 

kosciol-sw-piotra-i-sw-pawla

L’église  de Saint Pierre et saint Paul (postdominicaine)

L’ordre dominicain est venu à Chełmno déjà après la première localisation en 1233, il y avait resté pour le bien jusqu’à l’environ de l’an 1238. La cassation de l’ordre était effectuée sur l’ordre du pouvoir prusse en 1829. Dans des années 1850 – 1945, l’église avait été utilisée par des protestants. C’était le second groupe des couvents dominicains sur la terre polonaise. Cette église gothique en briques, avait été érigeée en plusiers étapes, à savoir de la moitié du XIII – ème siècle jusqu’à la fin du XIV – ème siècle. La seconde moitié de XVII – ème siècle avait apporté l’aggrandissement des murs de la nef principale en transférant l’église en basilique. Le choeur multi latéral est fermé avec une voûte croisée d’ogives et étoilée d’une travée centrale. Le corpus est partagé par des piliers quadrilatéraux en trois nefs de largeur différente. A l’intérieur, nous avons des tableaux des murs du XIV – ème siècle qui représentent les scènes du Cricifiement. L’église possédait une décoration intérieure extrêmement riche qui date de la seconde moitié du XVII – ème siècle, du baroque et du rococo. Pourtant, seulement l’autel principal s’était conservé, c’est un autel rococo avec des stèles et la chaire de la même période. A part cela, nous trouverons à l’église le plateau gothique du tombeau de premier évêque de Chełmno Heidenryk du XIV – ème siècle. 

 

fara

L’ Eglise de l’Assomption de Sainte Vierge (église paroissiale)

Elle fait partie des plus vieux et plus grands centres de religion en Poméranie de l’est. Elle est une oeuvre extraordinaire de l’architecture gothique et en même temps, elle était devenue la solution type pour des autres églises de la terre de Chełmno et le pays des Teutoniques. Elle avait été construite par la fondation de l’Ordre Teutonique mentionné dans le document de localisation du 1233. Son premier curé, mentionné en 1238, était Henryk. Du XIII – ème siècle, l’école municipale avec une bibliothèque, fonctionnaient près d’église. En 1472, on y avait fondé “studium particulare” alors une école de niveau du collège élévé , dont la direction avait été confiée aux Frères de la Vie Commune de Zwolle en Hollande. En 1519, les évêques ont donné aux Frères l’église paroissiale qui, avait été en même temps, soutenue au rang de la collégiale. Après l’an 1649 l’église est devenue le sanctuaire de Marie. Dans des années 1676-1825 l’église avait été dirigée par des prêtres missionnaires qui, au XVIII – èmy siècle, y ont mis en marche une imprimerie. En 1825 avait eu lieu la cassation de la Congrégation des prêtres missionnaires. Les années 1883 – 1884 c’est la période de la restauration et du renouvellement du gothique de l’église. La restauration suivante 1925 – 1928 avait donné la découverte et la reconstruction des tableaux des murs qui dataient d’environ 1400. Au début, l’église était en bois. L’ église en briques, avait été construite en trois étapes, dans des années 1280-1320. En 1501, on avait fini la construction de la tour du nord, pourtant, la tour du sud, n’avait jamais été achevée. L’église paroissiale est une construction extrêmement orientée ( cela veut dire sur l’axe est-ouest ) qui se compose d’un choeur allongé fermé étroitement, un corpus de halle de façade massive d’ouest de deux tours de longeur différente. Sur des murs de choeur et des nefs latérales, il se trouvent, des fragments de la polychromie gothique de l’environ 1400 an. Les sculptures gothiques des apôtres sont situées près de piliers et à la nef du nord, on y avait installé le panneau de tombeau de Lambert Longus de l’an 1319. La décoration de l’église constitue son équipement de la renaissance, du baroque et du rococo. L’attention particulière est due à l’autel principal baroque, l’oeuvre de sculpteur Maciej Rodte des années 1708-1710 avec le tableau de l’Assomption de Sainte Vierge. Les autels latérales du baroque et du rococo près de piliers sont précieux ( dans l’un d’eux, on conserve aujourd’hui, les seules en Pologne du nord, reliques de Saint Valentin ), ainsi que la chaire et provenant de la fin de XVII – ème siècle, le prospectus des orgues.

 

Deux chapelles, se trouvent près de choeur: la chapelle du nord de Matka Boska Chełminska ( Notre-Dame de Chełmno ) ( l’ancien tombeau de la famille Niemojewski ) où en 1649, on avait emplacé le fameux tableau de culte de Matka Boska Chełminska ( Notre-Dame de Chełmno ) et la chapelle du sud de Boże Ciało ( La Fête Dieu ) reconstruite dans des années 1685-1695 avec un autel baroque et un bas-relief représentant Ostatnia Wieczerza ( Le dernier Réveillon ). Un vestige intéressant constitue la tête du cerf suspendue de la voûte principale dite Meluzya du XVII – ème siècle, qui avait été fondée par la Confrérie de Saint Hubertt et qui jouait le rôle hygromètre.